Le cahier H1

Voici notre premier cahier, le H1 !
Il est spécialement adapté aux enfants qui commencent à écrire, avec ses larges lignes et un surlignage gris pour guider l'écriture.

Quand Émy a commencé à écrire, elle était assez réticente. Elle ne voulait pas écrire et encore moins s'entrainer ! Chose assez étonnante pour ma petite Émy qui est généralement très persévérante.
J'ai alors cherché des idées pour lui faciliter le travail et surtout lui donner envie de se lancer dans l'écriture. J'ai imprimé des pages avec des lignes bien larges, accompagnées d'une bande grise pour indiquer où placer les lettres. Ce type de lignes est utilisé dans la pédagogie Montessori pour accompagner la progression des enfants. Ces pages ont bien aidé Émy à prendre confiance en elle et à améliorer son écriture.

Devant son enthousiasme, je lui ai réalisé des petits cahiers en laissant une place en haut de la page pour le dessin, pour qu'elle puisse illustrer ses mots. À nouveau, ce fut un succès !
C'est comme cela que notre premier cahier H est né ! Après plusieurs versions, et diverses utilisations nous avons eu envie d'en fabriquer plus pour en faire profiter d'autres enfants.

Émy aime beaucoup ses nouveaux cahiers. Elle en en a commencé un sur les oiseaux, sujet qui la passionne depuis qu'elle est toute petite. Elle cherche dans un livre l'oiseau qu'elle veut étudier. Je lui lis la description, nous observons ensemble les images, nous en discutons. Puis elle choisi le dessin qu'elle veut recopier. Si elle a besoin je l'aide un peu en traçant légèrement au crayon le contour de l'oiseau. Puis elle fait le reste toute seule. Elle choisit sa technique, le plus souvent aquarelle ou crayons de couleur.
Quand elle a terminé son dessin, nous relisons le texte sur l'oiseau, nous recherchons parfois une petite vidéo pour le voir en action et l'entendre chanter. Ensuite elle me dicte ce qu'elle veut écrire sous son dessin. C'est ce qu'elle a retenu, ce qui l'a le plus marqué. Parfois c'est une description toute simple, parfois une anecdote... C'est son texte, je ne le transforme pas,  je ne l'oriente pas vers autre chose. Ensuite, elle le recopie sur son cahier.

Pour le moment, Émy me dicte son texte, ensuite elle le copie dans son cahier. Elle préfère faire comme cela. En grandissant, petit à petit, elle se débrouillera toute seule, comme Liv, qui écrit au brouillon ce qu'elle veut dire, me demande de corriger les fautes, puis recopie au propre dans son cahier.
Je pense que c'est une bonne démarche, car ainsi le cahier, que l'enfant va relire, ne contient pas de fautes. Elles sont corrigées toute de suite, de manière à ce qu'elles ne soient pas mémorisées (et il n'y a jamais de corrections au stylo rouge !).
Les enfants aiment beaucoup relire leurs cahiers et voir tout le travail accompli. Ainsi ils se replongent dans le sujet, se remémorent leur travail et apprennent encore. D'où l'importance d'un cahier sans fautes.
Il y a aussi bien sûr les cahiers d'écriture libre ou les petits mots qu'Émy m'écrit avec sa propre écriture, qui sont gardés précieusement. Elle peut ainsi voir sa progression. Mais ça c'est une autre histoire !

L'enfant peut choisir de remplir son cahier en étudiant un sujet (comme ici les oiseaux). Sujet certes très vaste, mais qui cible déjà le travail.
Il peut également utiliser son cahier comme "cahier-journal" qui raconte en texte et image quelque chose de sa journée : un moment marquant, une personne rencontrée, un sujet exploré, une découverte...
Le cahier peut aussi servir à raconter des histoires, puisque les pages allient texte et dessin. Au début, les histoires des enfants sont très simples, juste quelques mots par page. En grandissant le discours et les idées se développent et s'étoffent. C'est un beau travail à initier, même à un jeune âge. 
Notre cahier H1 se prête parfaitement à ces différents travaux et à bien d'autres encore et donne envie à l'enfant de s'exprimer, par l'image et le mots.

phrase1.jpg